Pour un mandat unique et pas plus de deux mandats successifs !

Hollande l’a promis, Jospin l’a étudié : un nouveau projet de loi visant à limiter le cumul des mandats sera bientôt soumis au vote du Parlement, probablement au printemps prochain.

Le serpent de mer est donc revenu !

Il n’est nul besoin d’être grand devin pour savoir ce qu’il adviendra, au final, de cette promesse de campagne. Nous aurons droit, après bien d’autres textes déjà promulgués (1985, 1992, 1995, 2000), à une énième loi homéopathique, « poudre aux yeux », qui ne sera pas à la hauteur des espérances de la population.

Pourquoi ?

- parce que le projet n’abordera pas la question, pourtant cruciale, du cumul des mandats dans le temps ;

- parce que la détention d’un mandat parlementaire et d’un mandat local sera toujours possible, le seul progrès proposé par la commission Jospin concernant l’incompatibilité entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale ;

- parce que nombre de parlementaires, sénateurs tout particulièrement, ont déjà commencé à traîner les pieds et vont, au printemps prochain, se charger de tailler en pièces cette proposition ;

- parce que ce projet, enfin et surtout, va être discuté et voté par la seule représentation parlementaire, c’est-à-dire des gens qui sont à la fois juges et parties ! Avec 82% des députés et 77% des sénateurs qui cumulent, ne nage-t-on pas en plein conflit d’intérêts ?

Nous, citoyen-nes signataires de la présente pétition :

 - sommes favorables à la solution du « mandat unique et pas plus de deux mandats successifs », seule capable de moraliser notre vie publique et de donner un nouveau souffle à notre démocratie ;

- réclamons l’organisation, préalable au dépôt de tout projet de loi, d’un grand débat national sur le cumul des mandats. Il devra inclure toutes les questions directement ou indirectement liées (mandats mais aussi fonctions, rémunération, statut de l’élu, conflits d’intérêts, etc.) et il devra être préparé par un indispensable « état des lieux » où les citoyens auront toute leur place.

Nous ne supportons plus le régime des barons, hautains, privatiseurs et gaspilleurs !

Nous refusons que la politique, les « affaires de la Cité », soient confisquées
par une oligarchie, une minorité de prétendus professionnels !

Le temps est venu de l’intelligence citoyenne et
de l’accès du plus grand nombre à la représentation !

Ensemble, démocratisons la démocratie !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site